Historique

Historique
La naissance des lacs résulte de la formation de la chaîne dunaire.

Faisant obstacle à l'écoulement de nombreuses rivières, leurs seuils d'écoulement se sont progressivement surélevés, provoquant, à l'est de ces barrages naturels, des accumulations d'eau douce. Les lacs littoraux landais sont nés.

Le Lac de Cazaux/Sanguinet dit Lac Nord

De longues périodes de stabilités s'étendant sur plusieurs siècles, suivies d'accélérations brutales ont contraint les populations riveraines à abandonner leurs villages.

Sous les eaux du lac de Cazaux/Sanguinet, la découverte de plusieurs sites archéologiques témoigne de l'évolution du niveau du lac. La montée des eaux a poussé les habitants à s'établir toujours plus en amont de la petite rivière dénommée "La Gourgue".

Les sites archéologiques reconnus sont tous situés à proximité de cette petite vallée qui franchissait la voie romaine littorale qui reliait Dax à Bordeaux.

Les premières fouilles du site de Losa ont eu lieu en 1978. Elles ont permis de collecter un important mobilier présent aujourd'hui au musée archéologique de Sanguinet.

Le Lac Nord dispose de deux exutoires:

  • le premier est géré par la base aérienne 120 de Cazaux. Il permet d'évacuer les eaux vers le bassin d'Arcachon.
  • le second, l'écluse de Navarrosse, permet aux eaux de rejoindre le lac sud en passant par le Canal transaquitain puis le petit étang de Biscarrosse.

Le lac de Cazauc/Sanguinet est le 2ème plus grand lac de France avec 5 600 ha

Le canal transaquitain et le petit lac

Le petit étang de Biscarrosse, d'une superficie de 100 ha, piégé par les dunes, est relié aux lacs de Cazaux/Sanguinet (au nord) et de Biscarrosse/parentis (au sud) par le Canal transaquitain, long de 6 km. En réalité, il s'agit de l'ébauche d'un canal souhaité par Vauban en 1681 et devant relier le bassin d'Arcachon à Bayonne à travers les étangs landais.

Au cours des 17ème et 18ème siècles, de nombreux projets demeurèrent sans suite. Ce n'est qu'en 1834 que que ce canal fut creusé. Avec une largeur de 10 m et une profondeur de 4 m, il permet aux navigateurs de plaisance de se balader entre les lacs. C'est une frayère naturelle pour tous les poissons (perches, brochets et anguilles...) et un véritable paradis pour la faune et la flore aquatique.

Après le pont de Trappe, on entre dans la forêt pour y trouver des chênes tauzins, des chênes-lièges, des chênes pédoncules et des pins, la plupart centenaires, ainsi que des arbousiers et des aubépines.

Au niveau du pont de Laouadie, vous pourrez profiter d'un point de vue exceptionnel sur le canal et le petit lac.

Le Lac de Biscarrosse/Parentis dit Lac sud

D'une superficie de 3 540 ha, ce lac se fit connaître grâce à l'épopée aéronautique des année 1930, mais aussi grâce à la découverte d'un gisement de pétrole, le plus important de France.

Par ailleurs, il renferme un secret: une ancienne voie romaine parallèle à la côte qui a été totalement recouverte par les eaux de même qu'une église du 5ème siècle.